Socio-coiffure : la coiffure au service de l’humain

socio-coiffure-soin-humain

Dans le désir de se sentir davantage utiles à la société, des coiffeurs et coiffeuses s’orientent de plus en plus vers la socio-coiffure. Mais que cela implique-t-il vraiment ? Plus que du paraître, la socio-coiffure permet avant tout une réparation identitaire. Zoom aujourd’hui sur cette profession à la croisée de la beauté et du médico social.

______________

Aller chez le coiffeur peut sembler être un acte anodin accessible à tous. Pourtant nombreuses sont les personnes à ne pas pouvoir profiter de ce moment de détente. Bien que le statut d’auto-entrepreneur ait renforcé la coiffure à domicile depuis 2009, une partie de la population demeure lésée.

En cause, diverses raisons : la maladie, le handicap, le vieillissement, l’isolement, la détresse sociale ou encore les problèmes d’addiction. C’est inéluctable, l’évolution de la société entraîne avec elle un plus grand nombre de personnes fragilisées.

C’est ainsi que de nouveaux besoins apparaissent, notamment la nécessité d’aider ces personnes-là par le biais de la coiffure. La socio-coiffure y trouve alors sa raison d’être.


La socio-coiffure, le soin par la coiffure

C’est une pratique qu’il faut la voir comme un soin, une thérapie. Elle permet de redonner confiance en soi à un patient.

En socio-coiffure, on parle en effet de « patient » car cela ne s’adresse qu’à une cible fragilisée. Le socio-coiffeur se rend auprès de son patient, le plus souvent en milieu médical (EHPAD, hôpitaux, centres de rééducation…), médico-social (CSAPA, maisons de repos…), social (foyers, centers sociaux, CHRS…), mais aussi au sein des maisons d’arrêt ou des salons de coiffure aménagés.

sociocoiffure

Dans le milieu médical notamment, la socio-coiffure soulage beaucoup de femmes malades, atteintes d’un cancer.
Bien qu’elle traite le cancer, la chimiothérapie provoque également la chute des cheveux… Grâce à l’accompagnement du socio-coiffeur, une patiente peut ainsi se préparer psychologiquement à cette perte, puis par la suite apprendre à se familiariser avec les prothèses capillaires et à entretenir la repousse des cheveux.


Reconstruire et valoriser l’estime de soi, la mission des socio-coiffeurs

« Par une approche personnalisée […], le socio coiffeur prend soin de la personne fragilisée, lui fait ressentir un mieux être, l’aide à retrouver une identité et sa dignité. »

Marie-Pierre DARTHAYETTE, Directrice de l’Ecole Socio Coiffure d’Anglet

Les socio-coiffeurs peuvent être un véritable soutien pour ses personnes, car ils sont en mesure de répondre à leurs besoins spécifiques tout en leur apportant un soin technique de qualité et adapté à leur situation.

Généralement, ils collaborent étroitement avec l’équipe de l’établissement où ils interviennent, ce qui leur permet de proposer un accompagnement personnalisé, respectueux des règles de déontologie.


Quelle formation pour devenir socio-coiffeur ?

Toute personne désireuse de devenir socio-coiffeuse (qu’elle soit en reconversion ou non) se doit d’être préparée pour évoluer dans un environnement médical. Parce qu’avant de vouloir aider les autres, il faut s’armer des bons outils !

C’est dans cet optique-là qu’une formation unique a vu le jour grâce à l’association Soco Academy. Reconnue par l’Etat depuis 2011, l’école Socio Coiffure apprend aux coiffeurs à aborder dans de bonnes conditions leurs patients. L’apprentissage est complet, encadré entre autres par des soignants, spécialistes et psychologues.

socio-coiffure
Source : SOCO Academy

Pendant 6 mois, la formation s’axe autour de 6 modules, tous voués à professionnaliser le « savoir-être ».

  • Notions préalables, réglementation, exercice professionnel, responsabilité, déontologie
  • Psychologie de l’être humain
  • Intégration des équipes pluridisciplinaires
  • Méthodologie professionnelle
  • Prospection et clientèle
  • Gestion administrative et financière

Les 240 heures d’apprentissage étant étalées sur une longue période, il est tout à fait possible pour un coiffeur de continuer son activité à côté en attendant d’être diplômé.


Vous vous reconnaissez dans les valeurs que prône le métier de socio-coiffeur, entre altruisme, écoute et empathie ? Découvrez-en plus sur socio-coiffure.fr et donnez du sens à votre carrière !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *